Pinnekjøtt {ou quand l'appel du Nord se fait plus fort que tout }

Vous l'aurez compris, j'aime le Nord !
La Scandinavie, la Sibérie, la Mongolie ou le Canada, les grands espaces blancs ou désertiques , austères, les forêts de sapins ou de bouleaux à perte de vue, le silence tout m'envoute et m'ensorcelle...

Enfant je ne rêvais que de Vikings, de drakkars et de loups ou d’immensités neigeuses …
Certes la mer, le soleil et les plages de sables blancs ont un attrait indéniable et j’y ai passé quelques années plus jeune entre l’ile de Lahaïna dans l’archipel d’Hawaï, le Brésil ou l’Australie où j’ai vécu mais mon cœur s’est farouchement et instinctivement perdu là-bas au Nord, là-haut pour je ne sais quelles raisons intimes ou obscures.

Et la vie a fait le reste afin de m’attacher plus profondément encore,  j’y ai perdu ma fille ainsi que certaines de mes meilleures amies parties trop tôt et y ai gardé des gens que j’aime inconditionnellement !
Mes origines nomades y sont certainement pour quelques chose , il suffit d'écouter les chants des Saamis du Nord (en laponie ) et des amérindiens pour comprendre d'où nous venons ...
Une vieille cousine française qui vivait là-bas depuis la guerre et qui enseignait le violon m’avait dit un jour : « tu t’y perdras tu sais, tu ne sauras plus partir, pars avant qu’il ne soit trop tard… »elle avait 84 ans et n'avait pas eu d'enfants , veuve , elle se sentait si seule là bas !

Au lieu de sonner comme un glas, ces paroles ont encore plus résonné comme une certitude : nous sommes tous attaché à certains endroits sans trop savoir pourquoi et finalement cela est sans importance, l’important encore une fois c’est d’y être heureux !

Et puis cette Colline m’a envouté un beau jour de Février, vraiment, même si je sais que mon cœur qui est grand quand il aime, a une partie de lui là-bas, quelques parts sur un petit ponton de bois face à la mer du Nord , un « Brygga » comme on les appelle, ces petits pontons qui se jettent à la mer, où mon cœur a bien failli basculer pourtant un matin d’Avril il y a 19 ans …

Ce ponton est un cordon ombilical qui me relie de cette terre suédoise à la mer de Skagerak que j’aime immensément …
Pour moi la Scandinavie n’est pas une mode  (comme le fait constater Claire Pichon sur les nouvelles tendances culinaires 2012, on mangera « Nordik » cette année (voir ici ) (et coréen au passage ce qui n'est pas fait pour me déplaire !)


mes pains suédois , mon gravlax , la sauce à la moutarde et les petits pains danois qui l'accompagne  ou mon saumon séché à la betterave  ont fait mouche depuis chez d'autres bloggeuses ou mes kanelbullar (qui eux ont fait mouche cet hiver ) sont devenusà la mode et je ne peux que me réjouir de cela !

Mais d'autres recettes sont passées inapercues et c'est vraiment dommage parce qu'elle sont belles , bonnes et simples et très suédoises comme les Hasselbackpotatis  ce äggost spécialité du Bohuslän , cette côte Ouest que je vous présente sans cesse et où j'ai vécu ou bien ces petites spécialités de l'ile de Gotland , faciles et délicieuses  les Saffranspankakor  ici  
ou ou bien ce merveilleux gâteau  le Ostkaka ici ...

Alors si ( comme vous êtes nombreux à me l'écrire ) je peux vous donner l'envie de "goûter" à ce pays  j'en serais juste heureuse comme tout ce que je partage ici depuis ces 6 dernières années ...
****
La recette que je vais partager avec vous aujourd'hui est une recette norvégienne et je peux vous affirmer que débuter la nouvelle année lunaire et de surcroit du Dragon (qui est mon signe chinois) avec un tel plat m'a boosté pour les prochaines semaines à venir ...

Pour la petite histoire des
Pinnekjøtt c'est probablement le plat le plus populaire sur les tables de Noël en Norvège après les Ribbe et peut -être le lutfisk ...
...
LesPinnekjøtt sont en fait les côtelettes d'agneau salées puis séchées (et parfois fumées) que l'on réhydrate ensuite pour les cuire à la vapeur sur des buchettes de bois de bouleau
et que l'on sert ainsi ou grillées avec une purée de légumes racines (pommes de terre , rutabaga et carottes ) une purée que l'on appelle Rotmos , du chou rouge confit, du chou blanc fermenté (ou au vinaigre) des pommes de terre, des petites saucisses et parfois avec de la moutarde , le tout ensemble ou au choix d'ailleurs ...
On achète ces côtelettes séparées ou le côté entier d'un agneau en Norvège et la cuisson se fait en 2 ou 3 étapes  :
*la première consiste à laisser les côtelettes tremper dans de l'eau toute une nuit afin de les déssaler (on change d'eau 2 ou 3 durant le processus)
*la deuxième consiste à disposer les côtelettes sur des bûchettes de bois de bouleau (ici elle sont déjà prêtes à l'emploi et achetées en Norvège ) mais on peut se servir de branchettess de bois de hêtres ou de bouleau brut
*la troisième et dernière étape consiste à cuire les côtelettes à la vapeur (on verse un peu d'eau au fonde la cocotte et on en rajoute s'il en manque  ) durant 2 à 3 heures jusqu'à ce que la viande se défasse de l'os ...
la viande va prendre des saveurs boisées , se cuire à la vapeur mais s'imprégner aussi de sa graisse qui coule sur chacuns des côtelettes ainsi disposées et faire un jus qui servira ensuite pour les napper si l'on veut.
après cuisson à la vapeur ici
on peut ensuite les servir ainsi cuites à la vapeur ou juste passées sous le grill !
Bien évidement c'était un moyen de conservation autrefois qui est resté très ancré dans les traditions !
****
hier j'ai improvisé ainsi un lunch en famille sur des notes norvégiennes qui ont séduit absolument tout le monde
Au Menu
Salade d'hiver
(salade verte , céléri , pommes & myrtille, noix et chips de Lefse )
Pinnekjøtt
 Rotmos  & chou rouge confit
petites tartelettes aux pommes confites , crème fouettée & myrtille
Pour la salade d'hiver
coupez finement une belle Scarole lavée et essorée
 détaillez finement 3 branches de céléri
pelez puis découper en petits cubes 2 granny Smith
Mélangez le tout puis ajoutez des myrtilles fraiches et quelques noix de grenoble
nappez avec une sauce faite de :
-25 cl crème liquide fouettée au fouet , une cuillère à café de moutarde de Dijon, une cuillère à soupe d'huile de Colza , un peu de sel & de poivre
Servez avec des Lefse frits (ou des chips de tortillon)

  Et puis nous y voilà , le verdict que j'attends avec appréhension parce qu'après 3 heures de cuisson matinale qui a parfumé ma cuisine dés le petit déjeuner d'effluves racés , boisées et odorantes qui ont incommodé mon gentil mari plutôt peu porté sur la viande en général
(on n'aime ou on déteste l'odeur de cuisson des Pinnekjøtt c'est bien connu en Norvège !)
c'est avec bonheur que je sers mon plat de Pinnekjøtt grillées sous le Grill...
une expérience pour certains quasi jouissive (malgré l'expérience olfactive
pour ma part j'ai savouré chaque morceaux ...
et je vais remettre un côté d'agneau à sécher très vite !
***
voici la recette de
la préparation des Pinnekjøtt
(que l'on peut conserver une année à la cave ou au frais )
*acheter un côté d'agneau ou de mouton
*saler avec deux kilos de gros sel gris de chaque côté et laissez reposer durant  3 jours à 8 à 10 °
*malaxer les côtes une fois par jour (avec le sel)
*après 3 jours de salaison essuyer et retirer le sel avec du papier 
*Pendre le côté d'agneau dans une linge propre et sans odeur de lessive (ou dans un filet à jambon on en trouve dans les grandes surfaces désormais au rayon conserves et bocaux )
laisser sécher au frais (cave , frigo  ou chambre froide) durant 6 à 8 jours environ )
les Pinnekjøtt sont prêts à être consommer ...
on peut même les fumer avant la salaison (cela augmente la conservation et évite les moisissures )...
pour terminer ces petites tartelettes aux pommes confites à la crème fouettée et myrtilles fraiches ....
**** 

Et si vous êtes interressés par la culture nordique et la cuisine scandinave j'organise dés Février des Ateliers et Séminaires sur le sujet à travers toute la France ,ecoles , entreprises , groupes peri et extra scolaires , il suffit de me contacter ici pour me suggérer votre idée ou vos désirs ....

Bonne Année Du Dragon également à vous tous !
Gong xi fa cai ...

Enregistrer un commentaire

Picture

Picture

About This Blog

Créatrice & directrice de " Simply in food ", je travaille comme Auteur & Consultante Culinaire ...
Je vis dans le Luberon et partage mon amour du Bio , du Beau et du simplement bon ici sur ce site depuis Novembre 2005 . N'hésitez pas à me contacter :
garance7@gmail.com
ou pour toutes questions professionnelles retrouvez moi sur http://www.simplyinfood.com
















  © Blogger template Shush by Ourblogtemplates.com 2009

Back to TOP